UNE QUALITÉ
QUI SE CULTIVE

Le tabac est la matière première de notre passion.
Nos tabacs sont issus des meilleures plantations
d’Amérique du Nord, du Zimbabwe et d’Europe.
Lors de la sélection et de l’achat des tabacs, nous sommes
accompagnés sur place par nos propres spécialistes.
Ces experts contrôlent la marchandise, prélèvent des échantillons et n’acceptent que les feuilles de qualité supérieure.

 

 

 

J’ai une question

Notre processus de production de qualité

  • Le tabac brut 1

    Le tabac brut

    Les feuilles de tabac sèches et fermentées sont acheminées vers notre lieu de stockage sous haute protection, prêtes pour un traitement délicat.

  • Le blending 2

    Le blending

    Le tabac est un produit naturel qui se caractérise par des goûts qui peuvent varier d’une récolte à l’autre. Afin d’obtenir le goût typique d’une marque de Landewyck, différents types de tabac sont mélangés (blend). Ceci permet de maintenir un goût constant au fil des années.

  • Le tambour du casing 3

    Le tambour du casing

    Dans le tambour de conditionnement, les blocs de tabac brut hachés sont dissous par l’ajout d’eau et de vapeur jusqu’à obtention de l’humidité de coupe optimale d’environ 21%.

  • La boîte à mélange 4

    La boîte à mélange

    Le tabac est introduit dans les boîtes à mélange horizontalement et, au bout de quelques heures de repos, il en est extrait à la verticale, ce qui permet un mélange optimal des différentes variétés de tabac.

  • La coupe 5

    La coupe

    Pour la fabrication des cigarettes, le mélange de tabac brut est coupé à une largeur de 0,8 à 1 mm.
    Puis le tabac coupé est séché dans le tambour de séchage jusqu’à obtention d’une humidité finale d’environ 12 à 13 %. Il est ensuite prêt pour le traitement ultérieur.

  • La cigarette 6

    La cigarette

    Le tabac est extrait du lieu de stockage par aspiration,
    les fibres du tabac forment une bande uniforme déposée ensuite sur une bande de papier parsemée de bouts filtres. Il en résulte une sorte de cigarette sans fin découpée ensuite en bâtonnets séparés.

Tabac de Virginie

Il doit son nom à l’État américain de Virginie où il a été cultivé pour la première fois. Il est également appelé « tabac blond » en raison de sa couleur jaune-orange due au séchage à l’air chaud. Les régions subtropicales avec de faibles précipitations comme l’État de Géorgie, le Zimbabwe ou le sud du Brésil offrent des conditions de culture optimales.
Le séchage à l’air chaud facilite la manipulation du produit. Il réduit également le risque de moisissures et stimule les processus chimiques qui améliorent la qualité sensorielle. Le tabac de Virginie possède un taux de nicotine de 1 à 3,5 % et de faibles teneurs naturelles en sucre de 5 à 25 %.

 

Il se caractérise par un goût naturel et aromatique.
Les mélanges de tabac de virginie contiennent uniquement du tabac séché à l’air chaud. Ils sont exempts d’exhausteurs de goût et d’additifs aromatiques. Ce tabac est particulièrement apprécié au Canada et en Grande Bretagne. Les mélanges américains contiennent également du tabac de Virginie, mais en moindre quantité (30 % maximum).

 

J’ai une question